Accéder au contenu principal

Fast-track colorectal et bariatrique

Le fast-track colorectal s'adresse aux patients devant subir une intervention de chirurgie viscérale ou bariatrique. Encadré par une équipe multidisciplinaire, il a pour objectif de réduire au maximum l'impact physiologique de l'intervention chirurgicale et de raccourcir la durée du séjour. 

Pour le patient, il atténue : 

- La douleur

- Le stress

- La durée du jeûne

- L'iléus (incapacité temporaire de l'intestin à se contracter et évacuer les déchets)

- L'immobilisation et la durée d'hospitalisation

Le patient du fast-track colorectal est actif et impliqué dans les soins. Il n'attend plus que le soignant lui donne des instructions et poursuit des objectifs préétablis avec l'équipe pluridisciplinaire. 

Le patient : 

- est motivé, volontaire, dynamique 

- comprend le processus

- ne présente pas d'altération grave de son état général

- est autonome

- est bien encadré pour son retour à domicile

- est secondé par un médecin traitant

Vous subirez bientôt une intervention chirurgicale ? Rassurez-vous, les soignants ont désormais les moyens de rendre les opérations moins agressives et d'améliorer la réhabilitation après chirurgie. 

Vous êtes désormais un acteur de vos propres soins 

Avant l'opération :

- La prise de décision est partagée entre le patient et les soignants : consultation avec l'infirmier coordinateur, de diététique, de kinésithérapie et avec l'anesthésiste. 

- Le patient reçoit une éducation thérapeutique

- Les règles du jeûne préopératoire lui sont expliquées

- La sortie est déjà préparée 

Vers le bloc opératoire

- Le patient se présente à l'hôpital le jour de l'opération

- Il est détendu 

- Il est emmené au bloc opératoire pour une opération mini-invasive

Après l'opération

- Le patient fait l'objet d'une mobilisation précoce

- Gestion de la douleur

- Réalimentation 

- Il reçoit ses critères de sortie

Le retour à domicile 

- Le patient fait l'objet d'une surveillance et reçoit un appel téléphonique au lendemain de sa sortie

- L'équipe reste disponible en cas de problème

- Vous avez le droit de manger jusqu'à 6 heures avant l'intervention programmée. Le jeûne strict n'est plus nécessaire. 

- Vous avez le droit de boire des liquides clairs sucrés (jus de fruit sans pulpe) : 

* 800 ml la veille de l'intervention

* max 400 ml le jour J, jusqu'à 2 heures avant l'intervention

Attention : ceci ne s'applique pas pour les patients diabétiques ou avec gastroparésie. 

En cas de détection précoce de problèmes éventuels tels que : 

- Problèmes de plaie

- Fièvre

- Vomissements, nausées

- Douleurs abdominales 

- Problèmes respiratoires

=> Contactez dans cet ordre: 

- Votre médecin traitant

- L'infirmier coordinateur au 071/92.22.25

- Le secrétariat de chirurgie viscérale au 071/92.22.24 ou 071/92.12.55

- l'adresse mail fast-track@chu-charleroi.be

En cas de problème grave : 

Rendez-vous aux urgences de l'Hôpital Civil Marie Curie ou de l'Hôpital André Vésale et présentez votre carte "Fast-Track". 

Une réhospitalisation sera peut-être nécessaire. 

 

 

Quoi de neuf à l'ISPPC ?