Accéder au contenu principal

Le service de Pharmacie se développe au sein d’un projet institutionnel et régional pour répondre activement aux besoins de l’ensemble des prestataires de soins et des patients. Le rassemblement des pharmacies des différents sites du CHU de Charleroi permettra d’offrir une activité harmonisée et modernisée, faisant appel tant aux ressources technologiques qu’à la valeur ajoutée des compétences individuelles de l’ensemble des équipes (près de 100 agents !).

 

Missions

Les missions générales des pharmacies hospitalières sont :

  • L’achat, le stockage, la distribution, la préparation des médicaments au sein de l’hôpital (spécialités pharmaceutiques, dispositifs médicaux stériles et préparations magistrales),
  • La mise à profit d’une expertise pharmacologique au service des patients (pharmacie clinique)
  • L’analyse économique liée à la consommation des médicaments
  • L’assurance qualité du circuit du médicament

Les pharmaciens sont également tenus de participer à différentes commissions institutionnelles ainsi qu’à la prise en charge de l’hygiène hospitalière et de la stérilisation centrale.

 

Valeurs

Les valeurs de notre service s’intègrent dans la culture du réseau HUmani : ouverture, mutualisation, qualité, efficience, et innovation

Direction des Pharmacies
Stéphanie PIERARD

Contact 

Pharmacie Hôpital André Vésale
Niveau 0
071/92.51.24

Pharmacie Hôpital Civil Marie Curie
Niveau -2, à côté du laboratoire
071/92.51.60

Heures d'ouverture

Du lundi au vendredi
De 08h30 à 16h00

Activités

A l'hôpital, comment gérer mes médicaments ?

  • Munissez vous de votre liste complète de médicaments
  •  Apportez une boite de chacun de vos médicaments habituels (y compris ceux sans prescription médicale)
  • Informez le médecin ou l’infirmier des allergies ou intolérances médicamenteuses éventuelles

Lors de votre arrivée dans l’unité de soins, remettez vos médicaments à l’infirmier qui s’occupe de votre admission.
Vos médicaments personnels seront alors conservés dans un sachet institutionnel étiqueté à votre nom et stocké dans un endroit sécurisé dans l’unité de soins.

Légalement, le traitement en hôpital doit être fourni par la pharmacie clinique et administré par un infirmier.
Toutefois, l’utilisation de médicaments personnels est possible mais doit rester exceptionnelle. Ex: Substitution impossible et/ou délai d’approvisionnement ne permettant pas une délivrance dans les délais (hospitalisation trop courte)

Pour les médicaments faisant l’objet d’un remboursement, y compris ceux que vous preniez avant votre hospitalisation, vous payez une quote-part personnelle fixe de 0,62€/jour d’hospitalisation (votre mutualité et l’hôpital prenant en charge la différence). Cependant, certains médicaments non remboursables (antidouleur, somnifères…) vous sont entièrement facturés comme au domicile.

Le médecin adapte votre traitement en fonction de votre état de santé. Il peut :

  • Modifier/ajouter/supprimer certains médicaments
  • Prescrire un médicament équivalent ou un générique
    Attention : l’hôpital ne pouvant disposer que d’un stock limité de médicaments, il se peut que le nom, la forme, la présentation des médicaments qui vous sont administrés soient différents mais le principe actif reste toutefois identique.

  • Prendre des médicaments à l’insu du médecin ou de l’infirmière afin d’éviter la double administration d’un même médicament
  • Modifier une dose de votre propre initiative sans en parler au médecin
  • Arrêter un médicament car vous vous sentez mieux

  • Parlez en à votre médecin et/ou à l’infirmière
  • Demandez à rencontrer le pharmacien clinicien de l’hôpital
    Ceux-ci pourront vous donner des conseils et des explications sur vos médicaments

  • Lors de votre sortie, le médecin rédige l’ordonnance de sortie en tenant compte de votre état de santé actuel.
  • Le traitement peut être différent de celui que vous preniez chez vous, n’hésitez pas à poser des questions sur les nouveaux médicaments et ceux qui ont été arrêtés.
  • L’infirmier vous rend les médicaments que vous lui avez remis à l’entrée.

La liste de vos médicaments: pourquoi est-ce important ?

  • La raison qui vous amène à consulter le médecin est peut-être liée à l’un de vos médicaments.
  •  Un médecin peut vous prescrire, sans le savoir, un médicament qui interagit avec votre traitement habituel ou que vous prenez déjà sous un autre nom.
  • En cas d’hospitalisation, cela permet d’éviter les erreurs médicamenteuses.
  • En cas d’opération, certains médicaments doivent être arrêtés ou modifiés temporairement afin d’éviter les risques de saignement.

Rassemblez l’ensemble de vos médicaments :

  •  Sous prescription médicale
  •  Sans ordonnance (ex : aspirine, paracétamol…)
  •  Les compléments alimentaires (ex : vitamines)
  •  Homéopathiques (granules ou solution)
  •  Phytothérapie (à base de plantes)

N’hésitez pas à vous faire aider par un membre de votre famille, votre médecin ou votre pharmacien.

Informations sur le patient

  • Le nom et le prénom

Informations sur les médicaments 

  • Le nom du médicament
  • Le dosage (mg, ml, μg…)
  • La quantité consommée (ex : 1 comprimé, 1 cuiller à soupe, 15 gouttes…)
  • La fréquence des prises (ex : 1x/jour, 1x/mois…)
  • La forme (crème, injection, patch…)
  • La raison pour laquelle vous prenez le médicament (ex : Hypertension, reflux gastrique…)
  • Le nom des médicaments auxquels vous êtes allergique ou avez mal réagi (décrivez ce qui vous est arrivé)

Informations sur les personnes de contact

Les coordonnées de :

  • Votre médecin traitant
  • Votre pharmacien
  • La personne qui s’occupe de vos médicaments

  • ...
  • ...

Une fois la liste dressée :

  •  Assurez-vous qu’elle soit toujours à votre disposition et facilement accessible (sac à main, portefeuille…)
  • Informez vos proches de l’existence de cette liste et de l’endroit où elle se trouve
  • Présentez-la à chaque fois que vous vous rendez :
     Chez votre médecin traitant
     En consultation
     Au service des urgences
     Lors d’une hospitalisation

Comment l’entretenir ?

  • Mettez à jour votre liste lors de toute modification du traitement :
     Arrêt
     Modification (dosage, fréquence…)
     Instauration d’un nouveau médicament
  • Ajoutez les éventuelles intolérances

Quoi de neuf à l'ISPPC ?